Les Confessions d'Héléna: Entretien (d'Embauche) Avec Un Vampire par A G Spencer

Les Confessions d'Héléna: Entretien (d'Embauche) Avec Un Vampire par A G Spencer

Titre de livre: Les Confessions d'Héléna: Entretien (d'Embauche) Avec Un Vampire

Auteur: A G Spencer

Broché: 14 pages

Date de sortie: July 12, 2015

Obtenez le livre Les Confessions d'Héléna: Entretien (d'Embauche) Avec Un Vampire par A G Spencer au format PDF ou EPUB. Vous pouvez lire des livres en ligne ou les enregistrer sur vos appareils. Tous les livres sont disponibles au téléchargement sans avoir à dépenser de l'argent.

A G Spencer avec Les Confessions d'Héléna: Entretien (d'Embauche) Avec Un Vampire

De nombreuses bougies donnaient un éclairage sombre.
Le majordome m’entraîna dans un salon, qui était étonnement vide par rapport au couloir : seulement deux canapés et une table basse. Pas de statut, ni de tableau.
- Asseyez-vous. Désirez-vous quelque chose à boire ?
- Non merci.
- Je vais aussi prendre votre manteau.
- Non merci.
Et puis quoi encore ? J’étais à poil dessous. Et mon tarif n’incluait pas que le majordome me voit nue.
- Mademoiselle, je me vois dans l’obligation d’insister. Lorsque Monsieur De Loncourt arrivera, il voudra vous voir nue.
Je finis par obtempérer et enlevais mon manteau, dévoilant ainsi mon intimité au majordome. Il ne prit même la peine de me regarder, il esquissa une révérence et s’en alla. Je me retrouvais seule dans ce salon. Encore plus étrange.
Heureusement pour moi, il faisait chaud à l’intérieur, mes tétons allaient enfin arrêter de pointer. J’avais beau avoir couché avec une centaine d’hommes seulement en deux mois, la petite fille en moi trouvait le moyen d’avoir honte de cette nudité forcée.
2.


J’attendis comme ça une dizaine de minutes, sans aucune nouvelle avant qu’un homme d’une quarantaine d’années ne rentre dans la pièce. Je me levais aussitôt.
Cet homme émanait un, je ne sais quoi d’unique, une aura, un charisme. Il était hypnotique. Sa démarche était assurée, pleine de grâce. Il était habillé d’un costume trois pièces avec une cravate italienne fine, une pince-cravate et un chapeau. Le tout donné un style dandy des années 80, comme s’il était resté figé dans le temps.
Il était blond et dépassait le mètre quatre vingt cinq. Une musculature imposante se discernait sous son costume.
J’avais même oublié que j’étais nue, devant lui.
- Bonsoir Milady Cristina. Mon nom est De Loncourt, mais mes amis me nomment Aleksey. Enchanté de faire votre connaissance.
Il prit ma main et s’inclina pour me faire une baise-main.
- C’est un honneur de votre connaissance, répondis-je.
- Mes amis m’ont comté grand bien de vous. Apparemment, vous serez parfaitement à même de répondre à mes besoins… Particuliers.
- Dites-moi simplement ce que vous souhaitez Monsieur.
- Je vous en prie, appelez-moi Aleksey.
Sous cette élégance et ce sourire se cachait quelque chose de bestial. Peut-être à cause de son regard fixe ? Il n’avait toujours pas cligné des yeux.
- Tenez-vous bien droite Cristina.
J’obéis. Avec le temps, je commençais à percevoir quel était le meilleur moment pour prendre l’initiative et celui où il valait mieux suivre les ordres. Même si je ne m’attendais pas à ça.
Il se mit à tourner autour de moi, comme un rapace encercle sa proie avant de fondre dessus.
- Ne vous retournez pas, et restez dans cette position.
Je sentais son souffle dans mon dos, il se mit à palper ma fesse droite, puis la gauche. J’avais déjà eu affaire à des clients dominants, mais pas à ce point. Là, je me sentais vraiment honteuse. Imaginez être une marchandise que l’on palpe, comme un cheval pour vérifier s’il est en bonne santé.

"A G Spencer nous entraine cette fois dans l'histoire d'une ancienne escort girl qui rencontre des vampires. Ce nouveau livre adulte est tout aussi excitant que les précédents. Un régal !"
Héléne, lectrice.

"Une excellente lecture érotique interdite au moins de 18 ans"
Catherine P.

"Je rafole de littérature érotique et ce personnage d'Hélène me fascine. Sa vie d'escort girl avant de travailler pour un vampire est juste géniale !"
Christine